Merci Jean-Marie (Le Pen), merci Nafissatou (Diallo) !

L'homme qui ne devait pas être PrésidentFlanby“Moi, Président de la République, propriétaire du copyright de cette œuvre, la place dans le domaine public’’ (François Hollande, HAF 932, Wikimedia Commons)

Karim Rissouli (grand reporter à Canal Plus) et Antonin André (chef adjoint du service politique de France 2) proposent le portrait d’un « homme parti à la conquête du pouvoir contre toute attente. » Décrivant « l’irrésistible ascension d’un homme normal » malgré le mot attribué à Laurent Fabius (« Hollande président ? On rêve… ») et les « commentaires acerbes de ses « amis » socialistes, qui le surnommaient Flanby », cet essai évoque donc L’homme qui ne devait pas être Président. » Mais l’aspect le plus paradoxal de cette réussite politique (relativement) imprévue consiste dans les hasards singuliers de l’Histoire : sans la seconde place de Jean-Marie Le Pen à l’élection présidentielle de 2002 devant Lionel Jospin, éliminant ce premier présidentiable de gauche, et sans l’hyper-médiatique affaire du Sofitel de New York en 2011, éliminant ce second présidentiable de gauche, François Hollande serait toujours le distingué président du conseil général de la Corrèze: le malheur des uns fait le bonheur des autres. Sic transit gloria mundi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :