Du paradoxe partout, parfois même dans l’auto-contradiction

Mariage de Sacha Guitry et Yvonne Printemps (1919)Mariage de Sacha Guitry et Yvonne Printemps (1919)
L’humour paradoxal peut assimiler la règle à l’exception, en un retournement d’évidence : « Il y a des fous partout, parfois même dans les asiles » (G. B Shaw) ; « Toutes les femmes sont des comédiennes, à part quelques actrices » (Sacha Guitry). Du même auteur, cet « idéal » difficile : « Les femmes sont faites pour être mariées, et les hommes pour être célibataires ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :