Je mens : suis-je dans le vrai ?

Lynda CarterL’actrice Lynda Carter incarnant la super-héroïne de bande dessinée, Wonder Woman, vers 1975. Source de l’illustration : site http://loyalkng.com/2008/12/18/lynda-carter-sexiest-wonder-woman-ever-fanboys-wishes-they-could-get-lassoed-by-her/

Épiménide ! Que ce Crétois menteur ait existé ou non, il demeure associé au paradoxe fondateur : « Je mens ». Apparemment anodin, cet aveu ouvre un maelström vertigineux, une oscillation infinie : si je mens, alors même cet aveu de mensonge est faux, donc je ne mens pas, donc je dis vrai, donc je mens, etc. Mention dans l’Épître de saint Paul à Tite, où Tite se trouve chargé d’organiser les églises de Crète : « L’un d’entre eux, leur propre prophète, dit que les Crétois sont toujours des menteurs… Aussi dois-tu les reprendre vertement afin qu’ils aient une foi saine et ne s’attachent pas à des fables et des injonctions venues d’hommes qui se détournent de la vérité » (Tite 1, 12-13). Thème inépuisable ! En voici deux versions insolites :
–Que devient le nez de Pinocchio si l’intéressé avoue ‘‘Je mens’’ ?
–Que doit dire Épiménide-le-Crétois-toujours-menteur si
Wonder Woman l’enserre dans son lasso de vérité ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :