Second amendement

Grand Sceau des États-UnisGrand Sceau des États-Unis

On pourrait penser que les tueries comme celle d’Aurora (Colorado) auraient au moins le triste « mérite » de freiner l’appétence des Américains pour les armes à feu (dont la détention représente, dans ce pays, un droit fondamental des citoyens, garanti par le deuxième amendement de la Constitution). Il n’en est rien, comme l’expliquent les journaux télévisés : « depuis la tuerie, les ventes d’armes ont fortement augmenté dans le Colorado. » Car comme après chaque tuerie de masse, plutôt que de se livrer enfin à une réflexion collective sur ce terrible sujet, les gens refoulent leurs peurs individuelles en se livrant frénétiquement à des achats d’armes, censées les protéger en cas de danger analogue… et portant ainsi en germe les conditions propices pour une prochaine tragédie !

Publicités