Têtards fluo versus pollution

tetard-fluorescent

[Source illustration: http://paris-ile-de-france.france3.fr/2012/11/22/des-tetards-fluorescents-pour-surveiller-les-effluents-des-hopitaux-149324.html]

    Certaines espèces de méduses sont bioluminescentes. Si la finalité de ces émissions lumineuses demeure mystérieuse (attraction des proies, leurre pour les prédateurs, communication entre méduses…), les co-lauréats du prix Nobel de chimie de 2008 (Martin Chalfie, Osamu Shimomura, et Roger Tsien) ont initié des travaux sur la protéine fluorescente verte (GFP, découverte dans la méduse Aequorea victoria en 1962)[1] dont les applications se multiplient dans les domaines les plus divers (y compris artistiques !)[2] Ayant reçu une subvention du Ministère du Redressement productif, un projet innovant met à profit les propriétés de cette biotechnologie pour déceler des résidus médicamenteux dans les effluents hospitaliers : en 2014, une station mobile devrait ainsi analyser les effluents hospitaliers et leur impact pour l’environnement et la santé des écosystèmes. Le principe repose sur des têtards génétiquement modifiés auxquels on a ajouté un gène les rendant fluorescents au contact de certains polluants affectant un certain domaine de leur métabolisme (par exemple les résidus de médicaments utilisés comme opothérapie thyroïdienne de substitution). Plusieurs types de têtards seront utilisés, selon la nature du résidu médicamenteux à détecter (hormones, anticancéreux, etc.). Né de la fusion des hôpitaux de Corbeil-Essonnes et d’Evry, en Essonne, le Centre hospitalier sud francilien (CHSF) a été choisi pour sa proximité de la société WatchFrog, installée au Génopole d’Evry, et qui pilote ce projet original mettant ainsi une biotechnologie de pointe au service de l’environnement. Le paradoxe réside dans le fait qu’un phénomène considéré souvent comme un “excès” hasardeux de la biologie (la manipulation du génome) vient corriger ici un autre excès (l’impact indésirable des médicaments et de la chimie sur l’environnement)… 

[1] http://fr.wikipedia.org/wiki/Prot%C3%A9ine_fluorescente_verte & http://fr.wikipedia.org/wiki/Bioluminescence_Resonance_Energy_Transfer
[2] http://fr.wikipedia.org/wiki/Eduardo_Kac
[Cf. Gaëlle Fleitour : « Les têtards de WatchFrog analysent les effluents des hôpitaux » L’Usine Nouvelle N°3309 (5-12-2012) page11]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :