Quand Facebook auto-limite son essor

Découvrant sur YouTube une cover-version du succès d’Indila (Dernière danse) par un couple d’excellents amateurs (Manon Nuyens et Fabrice Pagna), je les demande comme amis sur Facebook et j’ai la surprise de voir s’ouvrir une sorte de mise en garde de Facebook venant ainsi scier la branche (ou plutôt le concept) où repose sa propre notoriété, en conseillant de ne pas demander comme amis des personnes qu’on ne connait pas réellement… Si le réseau Facebook devait se résumer à des “vrais amis physiques” (comme des collègues), que deviendrait son intérêt?

Avertissement paradoxal_Facebook Avertissement paradoxal de Facebook: ne pas chercher à élargir son cercle d’amis à des non-amis!

Harry (avant Marvin): le centenaire

Henry Fragson_1898Harry Fragson (1898)

À propos du parricide, Freud a forgé le fameux complexe d’Œdipe. Mais la situation symétrique (meurtre du fils par le père) a endeuillé aussi l’humanité, en particulier le monde de la musique. On connaît la chanson de David Koven, Marvin, en hommage à la mort tragique de Marvin Gaye, assassiné par son propre père à l’âge de 44 ans. Or un destin aussi tragique frappa Harry Fragson, mort dans les mêmes circonstances (tué par son père) et au même âge (44 ans), le 30 décembre 1913. Après son décès, son demi-frère et le reste de sa famille se disputèrent l’héritage, “mais à cause d’une procédure trop lente, la totalité de ses biens revint à l’État français.” Une illustration du dicton (paradoxal): “On risque de tout perdre en voulant trop gagner.”