Quand la météo influence le succès

Pierre Charby Photographie (source: Facebook de Pierre Charby)

Pour les plus jeunes qui ne le connaîtraient pas encore, Pierre Charby est un chanteur, célèbre au milieu de la décennie 1970, notamment pour ses slows  imparables "You", "Nous" et "L’Amour fou". Mais en 1976, année de la mémorable "canicule du siècle" (avec le fameux “impôt sècheresse” à la clef), Pierre rata un nouveau succès dans des conditions paradoxales : certes, cette nouvelle chanson était belle aussi ; mais, prévue pour redonner le moral aux vacanciers déçus par une météo "pourrie" (comme pour "La gadoue" écrite par Serge Gainsbourg en 1966), elle tomba à l’eau… car elle s’intitulait "Il pleut, il pleut", durant cet été 1976 qui se révéla le plus chaud et le plus sec du XX° siècle, avec cette canicule record!

En fait, certaines sources donnent 1973 comme année de parution de cette chanson, comme face B de "L’Amour fou", mais je ne l’ai personnellement entendue (et appréciée) qu’en 1976, d’autant plus qu’elle fut éclipsée initialement par "L’Amour fou". Ses passages à la radio en 1976 étaient sans doute un clin d’œil, pour une programmation décalée par rapport à une météo… "pourrie" différemment qu’à l’ordinaire!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :