Infaillibilité pontificale

Quelle meilleure politique paradoxale que ce commentaire d’un prêtre (évoqué dans le documentaire télévisé de Mathieu Verboud, Ombres sur le Saint Siège) auquel on demandait ce qu’il ferait s’il devenait pape: “J’userais de mon pouvoir d’infaillibilité pour abolir l’infaillibilité!”

Publicités

Silence!

Cartooning for peace Illustration du dessinateur Philippe Becquelin (alias Mix & Remix) pour l’album de Reporters Sans Frontières défendant la liberté de la presse (Décembre 2013)

La beauté de ce paradoxe, c’est qu’il tient en un seul mot: “Silence!” Quand le contexte, la défense de liberté d’expression, impose au contraire de combattre le silence!

Douteuse utilité

Jean Louis Auguste Commerson (caricature par Nadar)

Dans Le Trésor des Paradoxes, nous évoquons cette annonce faite dans un train par le contrôleur, un jour de canicule : « Veuillez excuser la panne de notre système de climatisation, due à la chaleur excessive. » Ce type de paradoxe met en jeu un dispositif devenant indisponible au moment précis où il est le plus utile, sa panne résidant justement dans le phénomène contre lequel il est censé agir ! Dans la même veine, on mentionnera la poubelle à jeter à la poubelle, la “fameuse machine à peser les balances” de Jacques Prévert, la gomme pour gommer les traces de gomme, etc. Et en transposant ces situations vers des concepts plus abstraits, on obtient par exemple cet aphorisme pédagogique (cité par le physicien Richard Feynman), typique des paradoxes du genre « ça sert si ça ne sert pas » : « L’enseignement est rarement très efficace, sauf quand de rares et heureuses dispositions d’esprit des élèves font qu’il est presque superflu ». Symétriquement, les conseillers pédagogiques ont coutume de souligner : « La pédagogie est efficace, mais elle s’enseigne très mal. » Dur, dur d’être un prof !… Jean Louis Auguste Commerson affirmait de même : « La philosophie a cela d’utile qu’elle sert à nous consoler de son inutilité. »

Souviens-toi de m’oublier !

Palais des festivals (Cannes)Palais des festivals et des congrès (Cannes)

Président du Festival de Cannes, Gilles Jacob est aussi, apparemment, un grand amateur de paradoxes, comme le montre cette capture d’écran concernant son activité sur Twitter :

Gilles Jacob sur Twitter

« Quand je tweete, je déteste m’égarer dans des digressions qui ne mènent nulle part. Ah ! À propos… »
« Il comprit qu’elle était partie pour de bon en découvrant, collé sur la porte du frigidaire, un mémo où elle avait inscrit : ‘‘Oublie-moi !’’ »

Du paradoxe partout, parfois même dans l’auto-contradiction

Mariage de Sacha Guitry et Yvonne Printemps (1919)Mariage de Sacha Guitry et Yvonne Printemps (1919)
L’humour paradoxal peut assimiler la règle à l’exception, en un retournement d’évidence : « Il y a des fous partout, parfois même dans les asiles » (G. B Shaw) ; « Toutes les femmes sont des comédiennes, à part quelques actrices » (Sacha Guitry). Du même auteur, cet « idéal » difficile : « Les femmes sont faites pour être mariées, et les hommes pour être célibataires ! »

S’assurer contre les assurances

OuroborosUn recours en forme de boomerang !
Mise en garde, lue au hasard des blogs : «  Si comme moi vous avez été abusé par telle compagnie d’assurance vous proposant une assistance juridique bidon en cas de problème, écrivez-moi (à cet e-mail). Réunissons-nous pour nous défendre. » Lors de cette démarche, les participants devront-ils alors recourir au service de leur assurance, pour s’assurer d’une assistance juridique ?

Dossier gigogne

Nouveau dossierUn dossier gigogne : assurance de réverbération infinie !

Quand on tente de déplacer un dossier dans lui-même (par exemple dans son raccourci), le système d’exploitation Windows interdit cette manœuvre paradoxale : « impossible de déplacer : le dossier cible est identique au dossier source. » On peut en revanche réussir cette autre manœuvre paradoxale : quand on crée un dossier D (appelé sur cette capture d’écran “Nouveau dossier”), puis un raccourci pour ce dossier, et qu’on loge ce raccourci à l’intérieur du dossier D lui-même, on pourrait alors cliquer à l’infini sur ce raccourci, se renvoyant invariablement à lui-même !