Plus triste que triste

Bluer than blue Bluer than blue, Plus triste que triste…

Comment est-ce possible ?… Célèbre pour avoir vendu plus d’un million d’exemplaires de son disque sur la tragédie de la guerre Two little boys (le tube de Noël 1969), le chanteur Rolf Harris a présenté en 1989 une vidéo destinée à prévenir les abus contre les enfants (intitulée Kids Can Say No, Les enfants peuvent dire non). Jusque-là, rien d’anormal, bien au contraire… D’autant plus qu’on lui doit aussi l’une des plus belles chansons d’amour de langue anglaise, Bluer than blue (Plus triste que triste, également en 1969). Mais en 2013, dans le cadre de l’opération de police britannique Yewtree contre les infractions sexuelles (en particulier contre des actes de pédophilie), Harris fut inculpé (à l’âge de 83 ans) et condamné un an plus tard à 5 ans et 9 mois de prison pour “abus sexuels contre des mineurs”, certaines victimes étant alors âgées de “7, 8 ou 14 ans”, selon l’article du Wikipedia britannique. Triste (plus triste que triste) illustration du dicton sur les paradoxes du comportement, “Fais comme je dis, ne fais pas comme je fais”…

Paperblog